Pratiquer une activité physique pendant la grossesse :

Grossesse et sport, les conseils de Castor by Miwili

Être enceinte, c’est un marathon d’une quarantaine de semaines qui mobilise tous les organes afin de permettre au bébé de se développer dans les meilleures conditions. De ce fait, faire du sport est bénéfique à la fois pour la future maman et son bébé.

Pratiquer une activité physique pendant la grossesse : oui, mais avec quelques précautions.

Castor By Miwili vous donne quelques conseils pour pratiquer une activité physique en toute sécurité.

Les conseils pour pratiquer un sport pendant la grossesse :

Le sport n’est pas interdit pendant la grossesse, sauf cas particulier. Si vous pratiquiez un sport régulièrement avant votre grossesse, il faut garder ce rythme tout en réduisant l’intensité des exercices au fil des mois. Cependant, si vous êtes débutante et souhaitez commencer une activité physique avant la naissance de votre enfant, demandez l’avis de votre médecin.

Les avantages d’une activité physique pendant la grossesse :

  • Elle aide à maintenir une certaine forme physique et diminue le relâchement de la ceinture abdominale.
  • Elle limite la prise de poids superflue.
  • Elle donne un sentiment de détente, de bien-être, idéal pour combattre le stress.
  • Elle diminue le temps de rééducation du périnée après la naissance de l’enfant.

Les sports conseillés pendant la grossesse :

La marche : sportive ou pas, la marche dans des lieux aérés ne représente que des avantages. À hauteur de 30 minutes par jour, elle améliore la circulation sanguine, le fonctionnement de l’intestin et la respiration.

La natation : c’est le sport par excellence quand on est enceinte. En plus de ses vertus relaxantes, la natation améliore les capacités cardiaques, renforce les muscles et fait travailler le périnée, ce qui sera bénéfique après l’accouchement.

Le yoga : c’est une excellente préparation à l’accouchement. Ses bienfaits sont semblables à ceux de la natation.

Le vélo : contrairement au VTT, rien n’empêche de faire du vélo pendant la grossesse. À partir du moment où l’équilibre sur la selle n’est pas problématique, notamment par rapport au ventre (environ jusqu’au 5e mois), il faut profiter de ce sport pour se balader et s’aérer. Restez prudente et roulez doucement afin d’éviter une chute.

Walea, le coach bien-être en ligne :

Walea Club de sport pour les mamans et les femmes enceintes

Parce que chez Castor by Miwili, nous adorons faire du sport : nous vous présentons Walea Club, le club de sport en ligne pour mamans et femmes enceintes.

Ce n’est pas toujours facile de rester en forme avant l’accouchement, ou de trouver du temps pour aller à la salle après une longue journée de travail. Walea Club vous fait découvrir le sport autrement, à votre rythme et selon vos envies.

Accédez à votre espace en ligne et découvrez des vidéos forme et bien-être : yoga prénatal, gym douce, pilâtes, relaxation, tonification et musculation, remise en forme après accouchement. Disponible 24/24 et 7J/7 en illimité depuis votre salon, vous pouvez composer votre programme en toute liberté et en fonction de vos besoins.

Faire du sport pendant la grossesse n’est désormais plus une source de stress grâce à Walea : vivez votre grossesse sereinement, en pratiquant des exercices physiques adaptés pour les femmes enceintes.

Cette nouvelle façon de faire du sport a séduit de nombreuses mamans, dont l’une des fondatrices de la solution Castor : « enceinte de mon second enfant, j’ai choisi Walea pour rester en forme. Ludiques et accessibles à tout moment, les cours sont vraiment adaptés aux besoins des femmes enceintes. Faire du sport avec Walea me permet de partager un moment privilégié avec mon bébé ».

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur Walea Club ? Rendez-vous sur leur site internet : http://www.walea-club.com/


Nos 5 conseils pour être un super «PAF» :

PAF, ou père au foyer

Dernièrement, nous vous parlions de l’attachement maternel, sentiment aussi bouleversant qu’unique. Mais, qu’en est-il pour les papas ? Si l’attachement paternel vient progressivement après la naissance de bébé, ils sont de plus en plus nombreux à s’investir en mettant leur carrière professionnelle entre parenthèses, et ce afin de devenir un PAF (abréviation de père au foyer).

Voici quelques conseils pour devenir un super (et le meilleur des) PAF :

Être PAF par choix, et non par obligation :

Être un PAF ne doit pas être une obligation, mais un choix. Un PAF, comme le souligne Benjamin Buhot alias Till the Cat, est comme le salarié, c’est-à-dire soumis à la règle des 35 heures. La nuance, et elle est importante, est qu’elles se font en une journée et demie, contre une semaine. D’où le fait d’avoir en tête ce paramètre avant de prendre la décision d’être père au foyer.

Volonté et ténacité seront donc la clef pour briller, à votre manière, dans ce rôle d’une vie !

Le PAF, une espèce rare :

4 % des hommes prennent un congé parental, mais peu d’entre eux choisissent d’être des « PAF ». Si c’est votre choix, vous allez malheureusement faire face à des remarques inintelligentes, qu’elles viennent de vos proches, amis ou voisins. Sachez seulement qu’être un père au foyer est de plus en plus tendance : vous êtes ainsi précurseur d’un mouvement, et pas le moindre, celui des PAF !

Le chef d’orchestre, c’est vous :

Soyez rigoureux avec l’emploi du temps de vos enfants (heures de repas, horaires pour l’école, activités extrascolaires et bien d’autres). Cela vous dégagera du temps libre et inculquera une certaine constance aux plus petits. Le simple fait de suivre une ligne de conduite, la vôtre, et qu’importe ses imperfections, aura des effets positifs sur toute la famille (adieu le stress et la panique de dernière minute, par exemple).

Ne vous laissez pas dépasser par les tâches ménagères :

Vous n’êtes peut-être pas familier avec les corvées ménagères (si oui, vous pouvez crier au préjugé) : aspirateur, poussière, linge et autres joyeusetés; mais en tant que nouveau maître de maison, les tâches ménagères sont et resteront incontournables. Prévoyez donc un temps pour chaque chose afin de ne pas vous laisser submerger.

Profitez de vos enfants :

Et oui, être PAF ne se résume pas seulement à faire le ménage et s’occuper des enfants : il est aussi question de se détendre et passer du bon temps avec eux. Promenades, activités diverses et variées, jeux en famille et câlins sont les bonheurs quotidiens d’un père au foyer !

Un dossier pour vous aider à comprendre les tenants et aboutissants du congé parental est disponible sur le site de Magic Maman : lien.


L’attachement maternel : c’est quoi et comment bien le vivre ?

Nombreux sont les parents à ressentir cette sensation étrange. Une émotion si forte qu’elle donne l’impression d’avoir le cœur qui explose en des milliers de morceaux. Un bouleversement interne, primitif et intense à la fois, plus connu sous le terme d’« attachement maternel ».

L’attachement maternel, c’est quoi ?

L’attachement à la figure maternelle donne à l’enfant un sentiment de sécurité : grâce à lui, découvrir l’environnement devient un jeu d’enfants. Dès son plus jeune âge, celui-ci développerait un modèle d’attachement particulier en fonction de l’attitude de ses parents. Pour John Bowlby, le fondateur de cette théorie, « l’attachement est actif du berceau à la tombe ».

Ainsi, dès les premiers jours suivant sa naissance, l’enfant commence à construire avec sa mère un lien particulier. Ce même lien sera mis à rude épreuve lorsqu’ils devront se séparer, même pour quelques heures. Les premiers pas à la crèche sont, par exemple, l’un des premiers événements d’une longue série où « couper le cordon » est inévitable.

C’est après avoir ressenti ce frisson, à la fin de notre congé-maternité, que Fanny et moi, cofondatrices de Miwili, avons décidé de créer Castor. Être comme une petite souris pour voir comment se déroule la journée de Cassie et Victor lorsqu’ils sont gardés, grâce à une application qui facilite la communication entre les crèches et les familles, était notre rêve, la solution pour éviter ce pincement au cÅ“ur si douloureux.

Comment bien vivre l’attachement maternel ?

Dans un premier temps, cela n’est pas si simple, mais il est important d’avoir confiance en soi, surtout après la naissance de son premier enfant. N’oubliez pas que vous êtes certainement le meilleur professeur qu’il aura tout au long de sa vie. La façon dont vous répondez à votre bébé est déterminante pour lui : si la réponse n’est pas adaptée à son besoin, il peut commencer à montrer des signes d’anxiété. À l’inverse, une réponse appropriée lui permettra d’être moins stressé. Un environnement sain permet aux enfants de mieux se développer. Construire une relation équilibrée et apprendre à communiquer sont deux principes clés du développement de l’enfant.

Quelques éléments à retenir :

– Être constant dans vos réponses afin de garantir une stabilité pour l’enfant.
– Garder en tête que les besoins d’un enfant évoluent rapidement, surtout en bas âge.
– Être un bon exemple, car les enfants observent les adultes en permanence.

Et vous, quels sont vos conseils ?

Sources :
http://www.etreparentaottawa.com/fr/babies-and-toddlers/Bonding-and-Attachment.asp
– L’attachement, un lien vital – Nicole Guedeney
– La théorie de l’attachement et les relations interpersonnelles : http://www.psychaanalyse.com/
– Revue professionnelle « Défi jeunesse » – Les troubles de l’attachement – Michelle St-Antoine, psychologue, DRD.


Nos conseils pour supporter la chaleur de l’été lorsqu’on est enceinte.

Votre bébé doit arriver après les beaux jours ? D’ici là, comment profiter de l’été lorsqu’on est enceinte ? Même si la grossesse s’accompagne de nouveaux besoins et changements, notamment pendant l’été, il n’est pas question de subir les chaleurs des grandes vacances.

Voici nos conseils pour profiter pleinement de votre grossesse pendant l’été :

Buvez sans modération :

Désormais, vous n’êtes plus seule : vous buvez pour vous et votre bébé !
Alors, buvez sans modération, n’hésitez pas à doubler les doses, à boire avant d’avoir soif, ce qui évitera tout risque de déshydratation. Pour éviter les problèmes de digestion, évitez de boire de l’eau trop fraîche et privilégiez l’eau à température ambiante.L’hydratation passe aussi par l’alimentation : consommer des fruits et crudités vous permettra de supporter la chaleur.

Quelques idées de collations rafraîchissantes sur l’article du site mamanpourlavie.com

Prenez soin de vos jambes :

Transpiration abondante, pieds qui gonflent et sensation de jambes lourdes : la chaleur accentue certains maux pendant la grossesse. Ménagez-vous et évitez de rester debout trop longtemps. Afin de stimuler la circulation sanguine, passez vos jambes régulièrement sous l’eau froide et n’hésitez pas à les surélever quand vous vous reposez. Vous pouvez aussi utiliser une crème ou un gel anti-jambes lourdes et effectuer un massage en cas d’inconfort prolongé : les experts d’Ooreka proposent une fiche à ce sujet.

Révisez votre alimentation :

Ah l’été, saison des apéritifs, des barbecues, des dégustations de coquillages et crustacés … Sauf pour vous ! Vos aliments amis pendant cette période ? Les fruits frais bien lavés, les légumes cuits, les viandes blanches et poissons bien cuits (certaines pathologies nécessitent cependant des précautions supplémentaires). Évitez l’excès de crudités, susceptible d’irriter le système digestif, et faites attention à ne pas trop saler vos plats afin de ne pas subir les désagréments de la rétention d’eau.

Soyez à l’aise dans vos vêtements :

En cas de forte chaleur, optez pour des vêtements amples, aux couleurs claires … Évitez les matières qui ont tendance à faire transpirer (comme le synthétique, par exemple) et les vêtements serrés. Côté sous-vêtements, privilégiez le « tout coton » afin d’éviter les infections vaginales.

Consommez le soleil avec modération :

Il est vrai que s’exposer au soleil pendant la grossesse n’est pas recommandé, ni sans risque. En effet, plus vous êtes exposée au soleil, plus vous risquez de voir apparaître « le masque de grossesse ». Pour éviter cela, quelques règles sont à respecter : ne vous exposez pas au soleil aux heures les plus chaudes, soit entre midi et 16 heures, et protégez-vous du soleil avec de la crème solaire de qualité.

Nous souhaitons à toutes les futures mamans un très bel été !


10 choses à ne pas oublier avant de partir en vacances avec des enfants :

Un mois de vacances vient déjà de s’écouler pour vos petits loups et il est bientôt temps pour vous de les rejoindre. Après avoir réussi à les occuper pendant un peu plus d’un mois par le biais de diverses activités, comme les cours de natation avec les grands-parents … Il est grand temps de partir en vacances avec votre petite famille. Et quand on a des enfants, il ne faut rien oublier dans les bagages (et ce n’est pas toujours facile) !

Accessoires, jouets et activités sont à prévoir pendant le trajet en voiture : Castor vous accompagne et vous donne des conseils pour préparer votre voyage.

Du côté du transport, les incontournables :

Pour manger, dessiner, s’amuser, cette tablette souple composée de 2 poches latérales à filet rendra vos voyages plus calmes. Directement posée sur les genoux de votre enfant dans son siège-auto, il pourra s’amuser et dessiner en toute tranquillité.

Grand incontournable pendant votre trajet, cet organisateur de voiture permet de tout ranger et met à la disposition de votre enfant tous ses objets préférés. Système de fixation universel et facile à nettoyer.

Si vous prenez la route en direction du soleil, n’oubliez pas d’équiper les fenêtres où sont vos enfants de pare-soleil afin d’atténuer la forte luminosité et la sensation de chaleur.

Pendant les longs trajets en voiture, votre enfant a besoin d’être bien installé. Souvent gêné par les bretelles de son siège et par la ceinture de sécurité, le tour de cou et protège-bretelles permettra à votre enfant de voyager confortablement.

Rien de mieux que la musique pour adoucir et calmer votre enfant, susceptible de s’impatienter pendant un long trajet.

Du côté des activités en voiture :

  • L’incontournable « couleur des voitures » :

Votre enfant va enfin vous montrer son sens de l’observation et va citer toutes les couleurs et probablement en inventer quelques-unes.

  • Le Blind test musical :

C’est le moment de revoir vos classiques, de faire un bon en arrière et d’en rire avec toute votre famille.

  • Livres :

La lecture est une solution pour permettre à vos enfants de réfléchir à autre chose qu’aux kilomètres avalés en voiture (attention cependant au mal au cÅ“ur en voiture : des conseils pour l’éviter).

  • Dessins animés :

Un bon moyen de faire passer le temps plus vite si votre voiture est équipée d’un lecteur DVD (fixé ou portable).

  • Coloriage :

Le coloriage est un passe-temps que les enfants adorent. Plutôt chronophage, votre petit artiste, avec ses feutres et crayons fétiches, ne verra pas le temps passer pendant votre trajet.

 

Toute l’équipe Castor by Miwili vous souhaite de bonnes vacances !


Le portage de son bébé : ce qu’il faut savoir.

Il y a encore 10 ans de cela, les mamans portant leur bébé en écharpe étaient extrêmement rares. Aujourd’hui, ce type de portage s’est démocratisé et ce sont nos enfants qui nous sont reconnaissants.

Les bienfaits du portage :

Outre le fait que cela libère les bras, porter son enfant, c’est instaurer un continuum, une gestation externe qui vient renforcer le lien mère enfant.
En effet, quand on a des enfants aux âges rapprochés, porter bébé pendant qu’on soigne un plus grand permet de créer une place pour les deux enfants. Ainsi personne n’est délaissé, le petit partage les habitudes du plus grand, le grand observe et apprivoise son petit frère ou sa petite sÅ“ur.
Également, on peut évoquer les bienfaits physiologiques du portage, comme les reflux gastriques diminués, le meilleur développement de la tonicité, etc.
Des bienfaits, il y en a tellement qu’il vaut mieux vous rendre sur le site Porter Son Enfant qui fait une liste exhaustive des avantages de cette pratique.

Les techniques de portage :

Le portage ne nécessite pas une écharpe ou un porte-bébé. Porter son enfant au sens propre, c’est éviter les clichés « si tu le prends au bras, il va s’habituer ». Le premier portage est celui le plus naturel qui soit et il est hors de question de s’en priver.
Les manières de porter les plus classiques sont sur le ventre lorsque le bébé vient de naître. Il permet le contact par la peau et le sentiment de confiance réciproque. Pour connaître les mouvements à effectuer, la vidéo : l’enveloppé-croisé du nouveau-né à bambin.

Plus tard, porter bébé sur son dos, c’est se libérer pour effectuer différentes tâches de la vie courante sans frustration et permettre à son enfant de découvrir son environnement en toute sécurité. Pour connaître les gestes à faire : porter bébé sur le dos.

portage-enfant-technique

Acheter son écharpe en ligne :

La grande star des écharpes de portage, c’est JPMBB, une grande qualité de tissu, d’élasticité et de solidité. Un site agréable et clair, un premier prix convenable comptez 39,90 € sans les frais de port.

Une marque plus confidentielle, mais néanmoins de qualité : c’est Ling Ling d’amour, avec un premier très abordable, dans les 30€ environ.

Enfin, une marque dont les écharpes sont fabriquées en France : Côté cœur, un prix plus élevé pour un achat made in France : 69€.